Newsletter n°4

0,00 

Dans ce numéro :

  • Éditorial n°4 : La science face à l’obscurantisme
  • L’esprit critique
  • L’actualité du webzine
Catégorie :

Description

Éditorial n°4 : La science face à l’obscurantisme

La question de l’esprit scientifique et matérialiste suggère une certaine rigueur, mais aussi d’une façon plus large d’un « esprit critique » et « ouvert ». Avec la montée des différents mouvements complotistes comme QAnon en lien avec le coronavirus, nous sommes confrontés à la viralité de certaines publications, mais qui ne fondent sur aucun raisonnement scientifique et s’inscrivent dans un obscurantisme important.

La question vaccinale en France comme dans d’autres pays prend une dimension polémique en lien avec l’agitation de nébuleuses obscures. En effet, il convient de souligner que le passage du calendrier vaccinal à un seul et unique vaccin s’avère être un « progrès majeur » pour la science et permet de soulager les familles. Ce débat avec la crise sanitaire s’est déplacé avec une vision refusant la vaccination sous prétexte qu’il s’agirait d’un « poison » que les professionnels de santé (médical ou paramédical) inoculeraient aux patients dans le cadre d’une politique préventive. De ce fait, il convient de souligner que des collectifs comme « Réinfo COVID » s’inscrivent dans un « complotisme » débridé et assumé sous prétexte d’être « critique ».

La question de la lutte contre l’obscurantisme devient désormais une nécessité en se basant sur les études scientifiques et ne pas céder face aux différentes pressions et menaces que l’on peut subir au quotidien dans le combat contre l’ignorance.

La particularité dans le coronavirus et les variants réside dans le fait que nous en apprenons tous les jours et que la recherche fondamentale permet clairement de sortir d’une vision objective. Dès lors, il convient de souligner que l’apport du « consensus scientifique » et le fait de mettre hors du champ les éléments s’intégrant dans une forme avérée du complotisme. Ainsi, en faisant sortir leur méthodologie, nous les renvoyons au stade de croyance. Chacun est libre de croire en ce qu’il veut, mais qu’ils n’affirment pas disposer une critique de fond.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Newsletter n°4”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *