Newsletter n°1

0,00 

Dans ce numéro

Éditorial n°1 : le déploiement du projet « Révolution et Libertés »

Dossier : la Commune de Paris

  • Les 150 ans de la Commune
  • ♫ « Tout ça n’empêche pas Nicolas que la commune n’est pas morte » ♫

À propos de l’association

Catégorie :

Description

Éditorial n°1 : le déploiement du projet “Révolution et Libertés”

Aujourd’hui, les statuts de la future association « les amis de Révolution et Libertés » sont rédigés. Il ne reste plus qu’à trouver trois autres personnes souhaitant s’investir au sein de l’association pour assurer les fonctions de « vice-présent », « trésorier » et « secrétaire ». Les statuts proposés restent très verticaux au niveau de l’organisation de l’association.

Ils ont été publiés sur les réseaux sociaux afin d’en avoir des retours. Toutefois, nous n’avons pas eu de retour. Le sondage a eu un léger bug. Ainsi, je considère que les statuts sont validés par la communauté.

Nous cherchons des volontaires au nombre de deux pour signer les statuts afin de les déposer à la Préfecture des Yvelines. Cela permettra d’officialiser la structure. Un changement de boite aux lettres vers une boite aux lettres privée s’imposera rapidement afin de séparer l’association de mon logement actuel.

Il y aura des questions d’autonomie juridique, mais aussi d’éviter tous les conflits d’intérêt. Cependant, il faudra une adresse se situant au sein de la région Île-de-France, même si cela peut paraître « jacobin ». Cela sera le premier objectif de l’association avant de commencer à se déployer et que ses effets soient pleinement effectifs.

Toutefois, un règlement intérieur devra permettre de redresser la barre avec la mise en place de l’ensemble du fonctionnement démocratique interne de l’association qui n’avait pas sa place au sein des statuts. Le règlement sera soumis au vote de l’assemblée générale au moment venu et rentrera pleinement en action. Sa rédaction sera organisée par le Conseil d’administration de l’association au travers d’un « Pad » dans l’absolu. Dans le cas où cela ne serait pas possible. J’endosserais la responsabilité de rédiger le futur règlement, mais cela contribuera à renforcer la structure verticale de l’association.

Enfin en ce qu’il concerne le logo et la bannière, ils sont pris en charge entièrement de ma part. Toutefois, l’association devra au travers de son président les déposer auprès de l’INPI. La facture sera adressée à l’association. Pour le moment, nous utilisons une bannière « home-made » pour nous initier à GIMP et Scribus.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Newsletter n°1”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *